Des hésitations en peinture

Raoul De Keyser Hommage aan Brusselmans, 1969–70 Acrylic and dispersion paint on canvas 120 x 150 cm Private collection Photo: Hilde D'haeyere © Family Raoul De Keyser | SABAM Belgium 2018

 

Raoul de Keyser au S.M.A.K., Gand, 22.01.2018- 27.01.2019

Le Smak rend hommage à l’oeuvre peinte de Raoul De Keyser mort en 2012.
On pourrait discerner dans son oeuvre une ligne de craie d’un terrain de football. Ou un arbre. Une chaussette d’un coureur. On pourrait la regarder comme on regarde la réalité. Croire qu’on peut voir cette réalité. Mais si Raoul de Keyser nous montre quelque chose, c’est bien au sujet de cette réalité qui nous échappe à chaque fois. On peut juste la traduire. En un mot. En une image. Comme c’est le cas chez cet artiste, en peinture. Peinture éteinte en couches épaisses. Peinture hésitante entre absence et présence. Peinture qui pourrait couler de son support. Peinture acrylique. Peinture à l’huile. Peinture à l’eau. Peinture. Peinture si vibrante à y perdre son regard.

Raoul de Keyser commence son œuvre de manière figurative, dans les pas de Roger Raveel. Mais très vite il emprunte son propre chemin, où il commence à abstraire cette réalité. Il joue avec le monde comme un enfant joue avec une boîte de crayons. Il s’amuse sans mesure. Même si c’est surtout un long et intense travail, il creuse jusqu’au moment où la peinture est ‘finie’. Souvent, il détruit une peinture ou la prend comme base pour une nouvelle. Il étudie ses objets en séries. Chaque œuvre est une prolongation d’une œuvre antérieure, ou une anticipation d’un futur travail. Il faut lire son œuvre ainsi, comme un travail en création permanente.

L’exposition au S.M.A.K. est devenue une rétrospective magnifique où on peut étudier l’évolution de sa carrière. C’est en même temps une vision de l’histoire de l’art dans ces années là, qui est reflétée dans l’œuvre du Maître, sans qu’il adhère à l’un ou l’autre courant. Mais on reconnaît les influences du colour field painting, du minimalisme, de la peinture fondamentale, du néo-expressionisme, .. Son travail devient au cours des années plus compact, notamment au niveau du format.

Avec des moyens de plus en plus économes, il en dit de plus en plus, jusqu’à en arriver à son ‘last wall’, où sont rassemblés en très petits formats des fragments de son univers personnel.

Raoul de Keyser a bien mérité son renom international, et la rétrospective au S.M.A.K. est un vrai hommage à cet homme intègre et à ce grand peintre.

Joke Lootens

 

SMAK: Raoul De Keyser >29/1/2019

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*