Illisible, elle Calligraphy as process

 

Garage Cosmos, il

« Tout commence par des affinités–  plus ou moins évidentes tout de suite – qui multiplient des recommencementsjamais tout à fait les mêmes, – et ne finissent jamais l’infini » 

Christian Dotremont, 1977

Garage Cosmos est un espace d’art situé à Uccle, à Bruxelles. Des expositions y sont pensées, partagées et présentées à partir d’une collection privée. La collection contient principalement des œuvres des années 50 – 60 – 70 et regroupe surtout les artistes lettristes, d’art conceptuel ou d’avant-garde (notamment Isidore Isou, Allan Kaprow, Keith Sonnier, Art & Language, Nam June Paik, Braco Dimitrijevic, …).

Une  nouvelle  exposition  au  Garage  Cosmos,  Calligraphy  as  process nous  plonge  avec justesse dans un lieu où l’écriture perd sa structure et ses lois. Des œuvres d’artistes hétérogènes venant d’Asie de l’Est, du Moyen-Orient, d’Afrique du Nord, d’Europe et des Amériques offrent un tissage culturel et intellectuel : Nasrollah Afjei, Mirtha Dermisache, Christian  Dotremont,  Jean-Pierre  Gillard,  Gu  Wenda,  Brion  Gysin,  Isidore  Isou,  Rachid Koraïchi, Lee In, Lee Ufan, Qiu Zhijie, Qu Leilei, Roland Sabatier, Alain Satié, Takahash, Shohachiro,  Keith  Sonnier,  Jacques  Spacagna,  Serge  Vandercam  et  Charles  Hossein Zenderoudi.

Ecritures, elles

Ici, la calligraphie ne se livre pas comme système de communication fermé ou défini a priori. Elle est d’abord trace, écriture jamais définitivement écrite, bout de symbole, fraction d’un quelque chose qui se dit sans se diviser dans le dire… Ce qui est fascinant dans cet assemblage c’est l’idée que le langage est démystifié de son mouvement premier, celui d’énoncer de manière unique ou linéaire… Les lois ne tiennent plus, elles tombent et l’illisibilité de l’écriture, le signifiant sans signifié, ouvre les portes de la création vers un infini total.

La création d’Isidore Isou fait soudainement écho au miraculeux brouillard  lettré de Qiu Zhijie ou au langage vidé de Lee Ufan. Nous sommes amenés à voir différemment les œuvres exposées, à les plonger dans une réflexion plus globale sur le signe et la représentation, à les découvrir d’une façon inédite et surprenante. Les artistes sont issus d’horizons multiples (contemporain, avant garde, lettrisme, poésie) et pourtant tous se répondent et développent une perception similaire sur la calligraphie dans une démarche élargie. Par exemple, l’assemblage permet une seconde lecture de la fonction de la lumière dans le merveilleux travail de Keith Sonnier, déjà présenté auparavant au Garage Cosmos. La démarche infinisimale de Jean-Pierre Gillard bouscule et épate : dans la présence du symbole et de son effacement brusque, échappé vers un ailleurs qui dépasse le cadre.

Attention particulière au travail absolument sublime de Mirtha Dermisache – une écriture illisible qui se trace d’abord minutieusement pour ensuite devenir gribouillage, violence du non mot, matière et viscéralité de la vacuité de l’écriture. La poésie visuelle de Takahashi Shohachiro, ancien membre actif du groupe japonais VOU est, elle aussi, une découverte marquante : les symboles sont morcelés, fragmentés, vivants – lieu où l’image est mot, où le mot est image, langage universel.

Bégaiement, nous

Nous sommes incapables de lire, de tout décrypter et c’est alors que toute lecture devient enfin possible, bercée par l’illisibilité… Nous voilà nouveau-nés bégayant un petit quelque chose, un chuchotement peut-être, un mot inventé sûrement – dictionnaire délicieusement malhabile.

Une nouvelle fois, Garage Cosmos délivre une réflexion pertinente et nécessaire dans le monde de l’art aujourd’hui. Chaque exposition, avec ses spécificités, est toujours un chemin vers un ailleurs qui dépasse l’œuvre ou l’espace d’un centre d’art, qui pousse à un au-delà. Garage Cosmos est un lieu à suivre, à découvrir, à transmettre, à effleurer d’un geste.

Continuellement non-dit…

Aurélia Declercq

Garage Cosmos Avenue des Sept Bonniers 43 1180 – Bruxelles

 

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*